Le programme

Saint-Avold sélectionnée

« Il y a urgence de redonner vie à des centres-villes délaissés, vidés de leurs commerces, de leurs services et parfois de leurs habitants », avait clamé le Premier ministre Édouard Philippe lors de la conférence nationale des territoires en décembre 2017. Parmi les 222 villes sélectionnées dans le programme national, porté par le ministère de la Cohésion des territoires pour la redynamisation des centres-villes, Saint-Avold, avec ses 16 000 habitants et une zone de chalandise de 85 000 habitants, fait partie des lauréats. Amélioration de l’habitat, développement économique et commercial, accessibilité et mobilité, patrimoine bâti et historique, accès à la culture et aux loisirs… autant d’axes qui concernent l’Action Cœur de Ville. Plan lumière et réfection de l’éclairage public, dynamisation du commerce via l’outil numérique, réhabilitation des fontaines ou création d’une maison médicale en sont quelques exemples. Avec Action Cœur de Ville, les financements sont alloués en fonction des besoins exprimés par les collectivités, et de l’appréciation qui est faite de la nature des projets. Il ne s’agit donc pas d’une enveloppe globale, mais d’une démarche d’investissement public partenarial faisant intervenir, aux côtés de l’État et des collectivités concernées, les partenaires nationaux (Caisse des Dépôts, Agence nationale de l’habitat, Action Logement). Élaboré en concertation avec l’association Villes de France, les élus locaux et les acteurs économiques des territoires, le programme vise à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme à réinvestir les centres villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville, afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes.

 

Pour assurer cette revitalisation, chaque convention reposera sur 5 axes structurants :
De la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l’habitat en centre-ville.
Favoriser un développement économique et commercial équilibré.
Développer l’accessibilité, la mobilité et les connexions.
Mettre en valeur les formes urbaines, l’espace public et le patrimoine.
Fournir l’accès aux équipements et services publics.

 

Les communes concernées par le programme doivent respecter trois étapes : la phase de préparation vise notamment à désigner les personnes référentes, ainsi qu’à installer les comités de projet et régionaux, et se termine par la signature de la convention-cadre pluriannuelle. Vient ensuite la phase d’initialisation (de 1 à 18 mois) pour permettre aux territoires ayant signé la convention-cadre de réaliser certaines actions d’ingénierie, de travailler le contenu de leur projet d’aménagement et de prévoir le temps nécessaire à l’élaboration d’un plan d’action détaillé. Les collectivités locales disposant déjà d’un projet avancé, cette phase est réduite au minimum. Ce deuxième stade se termine par la signature d’un premier avenant à la convention-cadre. Enfin, la phase de déploiement, la plus longue, dure jusqu’au terme de la convention et correspond au temps d’engagement financier (jusqu’en 2022) et de réalisation des actions inscrites dans la convention. Pour ce faire, l’État et trois partenaires financeurs mettent à disposition des 222 territoires retenus cinq milliards d’euros sur cinq ans.

 

Le calendrier prévisionnel de Saint-Avold

Octobre 2018 – Signature de la convention Cœur de Ville

De Avril à Juin 2019 – Rencontres de terrain et production de diagnostic

Juillet à décembre 2019 – Comité de projet pour la restitution du diagnostic transversal et transcription dans un plan d’actions, rédaction du plan d’actions, accompagnement sur les actions et Expertises thématiques complémentaires

 

L’équipe

 

André Wojciechowski,

Maire de Saint-Avold et Président de la Communauté d’Agglomération :
il préside notamment le comité de projet local de l’Action Cœur de Ville, il valide les actions et les orientations du projet.

Pierre Pirot,

Directeur du projet Cœur de Ville :
il coordonne l’action des services de la ville, de l’agglomération ainsi que des partenaires extérieurs en faveur du cœur de ville.

Tristan Atmania,

Chef de projet coopération transfrontalière et action cœur de ville :
il seconde le directeur de projet dans ses missions et traite particulièrement des questions liées à la mobilité, aux connexions et au développement commercial.